Choisir la langue
FR
; ;

Aéroport Pearson International de Toronto, Toronto, Ontario

Conception multidisciplinaire innovante pour le plus grand aéroport du Canada.

Dans les années 90, l’Aéroport Lester B. Pearson International de Toronto a atteint un niveau critique en termes de capacité, d’efficacité opérationnelle et de services aux passagers. En 1995, l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (GTAA), récemment créée, a entrepris un important programme de renouvellement des installations des années 60. Ce faisant, la GTAA s’est attelée à l’élargissement de la porte d’entrée vers la plus grande ville du Canada et à la modernisation de la principale plaque tournante d’Air Canada.

Outre un nouveau terminal d’envergure, le projet comprenait l’implantation progressive de nouvelles installations de soutien aux opérations, tels que des hangars de fret et d’entretien, un terminal temporaire, une nouvelle piste et des améliorations aux aménagements côté air, ainsi qu’un système routier plus efficace et un garage de stationnement.

En étroite collaboration avec la GTAA, Arup a élaboré un plan directeur résultant en un projet de développement de 4,4 milliards de dollars. Nous étions également responsables de l’ingénierie en structure et du génie mécanique, électrique et de la plomberie pour le nouveau Terminal 1 d’une superficie de 250 000 m2. Nous avons en outre fourni des conseils en acoustique, audiovisuel et technologies de l’information et des communications (TIC).

Arup a travaillé sur le projet des prémices à la complétion des deux premières étapes en 2007. Nous demeurons actifs dans la planification de la future expansion et le renouvellement des Terminaux 1 et 3.

Plan directeur

La première tâche de conception importante consistait à élaborer un plan directeur pour un seul terminal qui allait remplacer les deux terminaux existants. Nous nous sommes efforcés de trouver l’empreinte au sol qui optimiserait le périmètre disponible pour l’appontage d’aéronefs, en plus de permettre une profondeur adéquate au terminal et au réseau routier. Ceci a résulté en un terminal, en forme de croissant, ceinturant des installations côté ville bien planifiées, avec de multiples passerelles rejoignant le côté air.

Nous avons ensuite traduit ce concept en un plan de réalisation en utilisant la modélisation et les simulations. Les prévisions de haut-niveau de la demande de transport aérien sont devenues au fil du temps des exigences spécifiques pour les barrières d’aéronefs, les installations de traitement des passagers, les longueurs des débarcadères et embarcadères ainsi que les espaces de stationnement.

Phases multiples

Arup a élaboré un plan permettant à l’aéroport de répondre à la demande de trafic et de rester pleinement opérationnel durant le programme de construction de près de dix ans. La construction du nouveau Terminal 1 a été planifiée par étapes afin de remplacer les deux terminaux plus anciens de manière séquentielle et réaliser une installation initiale à deux jetées, intégrant par la suite une troisième jetée.

Ingénierie en structure

Après l’achèvement du plan directeur, Arup a réalisé l’ingénierie en structure et en mécanique, électricité et plomberie (MEP) du nouveau terminal.

Le client désirait que le bâtiment devienne l’icône de Toronto. À cette fin, les ingénieurs d’Arup ont travaillé en étroite collaboration avec les architectes afin de développer des systèmes structurels élégants. Ceci a abouti en une structure d’une portée de 66 mètres dont la profondeur minimale permet de vastes puits de lumière.

Il fallait en outre, vu l’ampleur de l’édifice, que la conception structurale remplisse à la fois les critères d’efficacité et de rentabilité.

Ingénierie en mécanique, électricité et plomberie (MEP)

La complexité des problématiques d’ingénierie MEP (le besoin d’expansion flexible dans les décennies à venir, les complications liées à la construction progressive, la grandeur du bâtiment, etc.) nécessitait des solutions réfléchies.

L’une des stratégies employées consistait en la «sectorisation» du terminal. En localisant les services à l’intérieur de chaque zone du bâtiment, nous avons simplifié la conception en éliminant le besoin de franchir des jonctions critiques telles que les espaces à double hauteur, les joints de dilatation structurels et les croisements des différents systèmes.

Pour répondre au besoin d’une source d’énergie fiable, nos ingénieurs en électricité ont fourni le niveau optimum de redondance et de contingence.

Technologies de l’information et des communications (TIC)

La rénovation de l’aéroport a été l’occasion d’améliorer l’expérience des passagers et d’automatiser les processus d’affaires en mettant en place un réseau intégré ultramoderne servant de support aux nouveaux systèmes TIC, émergents et futurs.

Vu l’importance du nouveau terminal au sein de l’aéroport, le travail d’Arup comprenait la revue et l’évaluation des systèmes existants en vue d’assurer l’intégration. Nous avons élaboré le cahier des charges, le budget et l’échéancier pour l’implantation des nouveaux systèmes, ainsi que la conception, l’approvisionnement, l’administration de la construction et la mise en service. Les systèmes comprenaient tous les systèmes basés sur les technologies, y compris les systèmes téléphonique, de données, sans fil, de sécurité et de contrôle, l’intégration des systèmes, le traitement des passagers, d’adresse au public et les systèmes d’information de vols.

Arup a travaillé avec la GTAA, les compagnies aériennes et d’autres intervenants afin d’assurer la compréhension et l’acceptation universelle des systèmes d’usage commun et partagés. Nous avons ensuite aidé la GTAA à élaborer des politiques et procédures de gestion du changement à l’échelle de l’aéroport en vue d’assurer le succès à long-terme.

En raison de l’implantation en multiples phases du nouveau terminal, la conception devait à la fois prendre en compte de nombreuses conditions existantes et intégrer la transition vers de nouveaux systèmes et processus d’affaires. L’aéroport a ainsi bénéficié d’un système TIC ultramoderne et de nouveaux systèmes et processus d’affaires dès le premier jour, sans attendre l’accomplissement du projet.

La fondation des systèmes aéroportuaires et TIC est un réseau convergent prenant en charge tous les besoins de l’aéroport en matière de communication. Il a généré plus de 3 millions de dollars de revenu non-aéronautique pour la GTAA au cours de la première année d’opération. Le réseau soutient les besoins des compagnies aériennes, des agences gouvernementales, des locataires et les autres besoins de communication en interconnectant les opérations aéroportuaires et les systèmes de bâtiment en temps réel.

Mise en service

Arup a mené les essais, la mise en service, l’acceptation et le renouvellement de tous les systèmes de bâtiment (architectural, mécanique, électrique et plomberie) et TIC (sécurité, réseau, adresse au public, etc.).

Approches innovantes pour les essais, la mise en service, l’acceptation et le renouvellement

Pour ce projet d’une taille et d’une complexité sans précédent, l’ampleur et la sophistication des systèmes et interfaces requérait une approche structurée de la part des entrepreneurs spécialisés et du directeur de la construction.

Arup a mis à profit sa vaste expérience dans le domaine afin de développer une approche globale du processus «essais, mise en service, acceptation et renouvellement» (TCAT). Nous avons conçu plusieurs outils novateurs ayant permis à chaque système de télécharger des données de progression de manière indépendante durant la conception et la construction. Cela a abouti à des prévisions précises du temps et de l’effort requis pour la livraison.